AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 (Amber Heard) Isalyne + Dans le langage des filles ça s’appelle un vent. Fais gaffe tu vas t’enrhumer !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
administratrice de choc
avatar
▐ TON PSEUDO : (c) toxicheart
▐ J'AI POSTÉ : 691
▐ DOUBLE-COMPTES ? : Pas encore
▐ AVATAR : Amber HOT Heard

▐ CREDITS : avatar : tearsflight. gif : tumblr


▐ AGE : 26
▐ PROFESSION : Kinésithérapeute
▐ TU SQUATTES OU : à voir
▐ TU PRÉFÈRES QUOI ? : Les mecs, c'est mon truc
▐ SITUATION AMOUREUSE : Célibataire
▐ RÉPERTOIRE RPS : **

MessageSujet: (Amber Heard) Isalyne + Dans le langage des filles ça s’appelle un vent. Fais gaffe tu vas t’enrhumer ! Mar 17 Nov - 23:46



Isalyne Robynn Duval


24 ans ✘ Kinésithérapeute ✘ La crème brûlée ✘ Amber Heard
DATE DE NAISSANCE ☎️ 14 février 1991  ; LIEU DE NAISSANCE ☎️ Paris ; ORIENTATION SEXUELLE ☎️ Hétéro  ; SITUATION PERSONNELLE ☎️ Normale ; CRÉDITS ☎️ écrire ici.

Connaître ton personnage

Décrivez vous en cinq adjectifs positifs et négatifs déterminée + posée + travailleuse + froide + joueuse

Quelle est la soirée parfaite à vos yeux ? La soirée parfaite pour moi ? C'est sûrement une soirée en train de décompresser de la journée que j'ai eue. Devant la télévision, avec peut être, un gros pot de glace en main. Mais je peux aussi décompresser en sortant avec des amis, pour danser, boire un verre.

Vous avez sûrement un talent caché, ou peut être un plaisir coupable que vous n'assumez tout simplement pas. Un talent caché ? Si j'en avais qu'un, mais non. Je suis bien trop parfaite pour ça. Non, sans rire, j'arrête de me passer de la crème. Mon petit péché mignon ? C'est sûrement le contrôle sur tout, sur les personnes, sur mes émotions. Je n'arrive pas à lâcher prise en présence de certaines personnes.




Derrière l'écran


Je m'appelle Justine, je suis présente tous les jours sur le forum. Ce que je pense du forum ? Il est magnifique :19:  mais mon avis n'est peut être pas très objectif Razz


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administratrice de choc
avatar
▐ TON PSEUDO : (c) toxicheart
▐ J'AI POSTÉ : 691
▐ DOUBLE-COMPTES ? : Pas encore
▐ AVATAR : Amber HOT Heard

▐ CREDITS : avatar : tearsflight. gif : tumblr


▐ AGE : 26
▐ PROFESSION : Kinésithérapeute
▐ TU SQUATTES OU : à voir
▐ TU PRÉFÈRES QUOI ? : Les mecs, c'est mon truc
▐ SITUATION AMOUREUSE : Célibataire
▐ RÉPERTOIRE RPS : **

MessageSujet: Re: (Amber Heard) Isalyne + Dans le langage des filles ça s’appelle un vent. Fais gaffe tu vas t’enrhumer ! Mar 17 Nov - 23:54



Il était une fois...


« Isalyne, qu'est-ce que tu fabriques encore ? Arrête de te regarder dans le miroir et viens manger! » Des pas dévalèrent les escaliers, quatre à quatre, pas suivis d'un J'arrive ! Étouffé par les rires de la gamine que j'étais. Une jolie brune aux belles boucles ondulées, une jolie brune de cinq ans qui venait de rentrer d'un anniversaire dans le voisinage, vêtue d'une robe de princesse rose - ou était-ce une robe de fée ? - une robe qui lui promettait un bel avenir. Toute petite fille rêve d'épouser un prince charmant avec un beau cheval blanc. C'est ainsi. C'est la vie. Et malheureusement, je ne peux pas prétendre, à présent, avoir eu cette chance. Arrivée au bas des marches de la belle maison suburbaine que notre père avait réussi à nous financer, cette véritable villa, cette forteresse inébranlable, je m'étais précipitée vers la table de la cuisine où se conduisaient nos petits repas de famille. Pour les grandes réceptions, il y avait la salle à manger ... Mais maman n'aimait pas trop se trouver dans cette salle lorsque nous étions tous les trois. Elle, Tak et moi. Tak mon petit frère que j'aimais plus que tout, il fut un temps. Tak ma poupée vivante, la seule poupée du magasin qui respirait et grandissait en même temps que moi. La couronne en plastique encore présente sur mes cheveux, je m'étais mise à brailler, pleine de confiance en moi « Maman, maman ! » La belle jeune femme qui aujourd'hui a été remplacée par cet être fébrile et impuissant s'était contentée d'incliner sa tête légèrement vers ma petite personne, sans pour autant s'interrompre dans ses activés, à savoir, la préparation du dîner. Je me rappelle de la couleur de sa robe, ce jour d'hiver ... Aussi longtemps que je puisse me souvenir, jamais ne semblait-elle avoir froid, hormis la rare fois ou deux ... Ses cheveux toujours élégamment attachés en un chignon simple mais pratique, elle auparavant travaillé dans des grandes entreprises ... Notamment celle où elle avait rencontré notre père. Il était plus âgé, elle était plus jeune. C'était le genre d'histoire d'amour qui produisait des étincelles, et brûlait si elle n'était pas prise avec des pincettes. « Oui ? » me demanda-t-elle alors, d'un ton distrait. « Maman, lui répondis-je, pleine d'enthousiasme, Maman, oncle David a dit que je serais la fille la plus jolie du monde un jour ! Et que j'aurais tous le jouet du monde et que toutes les grenouilles viendraient me voir parce qu'elles voudront être mon prince charmant ! » Surement agacée par mon comportement et son manque de temps à me consacrer, elle enlève alors ses belles lunettes de vue et soupire en posant le regard sur moi « Les jouets Isalyne, on dit les jouets ! Et arrête de croire tous ce que te dis Oncle Davis. » C’est avec un mine attristée que je m’installais sur la chaise, attendant, bras croisés sur ma petite poitrine le repas.





La douce et tendre enfance enfin si on peut appeler ça comme ça était révolue. Ma mère toujours aussi froide et stricte ne supportait pas de me voir dans ses pattes, j’étais le portrait craché de mon père, je lui rappelais toujours et encore la trahison qu’elle a subit. Dès que j’ai eu l’âge d’être envoyé en internat tout a été différent. Je voulais toujours être la fille modèle envers ma mère, toujours avoir les meilleures notes, mais tant d’efforts pour peu de reconnaissance. Mais je dois avouer que l’internat m’a endurcie, m’a montré que pour avancer il ne faut compter que sur soit même.





Assise sur la chaise, devant mon bureau. Je suis en train de dessiner tous ce qui me passe par la tête. C’est le seul moyen que j’ai trouvé en arrivant à l’internat pour sortir tous ce que je ressens. Ma mère me manque énormément. Je ne l’ai pas vu depuis deux mois maintenant, les vacances arrivent à grand pas. J’ai hâte de partir de cet internant, même si ce n’est que pour deux petites semaines. Je vais pouvoir respirer un peu et être moi-même, sans ce foutu uniforme qui nous enlève toutes sortes de personnalités qui nous reste. Absorbée par mon dessin, je n’entends pas notre surveillante m’appeler plusieurs fois, et pourtant dieu sait qu’avec sa voix si dure et stricte, on ne peut que l’entendre. « Mademoiselle Duval » Je continue quand même décrire comme si de rien était. Elle s’approche de moi, faisant claquer ses talons sur le parquet. Tapant si fort sur la table, que je sursaute aussi sec. « Mademoiselle Duval ! Vous êtes sourde ou quoi, cela fait plusieurs fois que je vous appelle. » Je la regarde droit dans mes yeux, sans cligner des yeux, c’est un combat que nous avons commencé depuis mon arrivée. C’est à celle qui cligne ou qui détourne le regard la première. Bon je dois avouer, qu’elle gagne tout le temps mais je ne partirais pas de cet internant sans avoir gagné une fois au moins. « Je suis désolée, j’étais en train de… » Je n’ai même pas le temps de finir ma phrase qu’elle poursuit son récit, c’est comme si je n’avais pas le droit à la parole. « Votre mère est au téléphone. » Surprise, un grand sourire s’affiche sur mon visage. Elle ne m’appelle pas souvent, pratiquement jamais c’est vrai. Mais elle doit avoir quelque chose d’important à me dire pour m’appeler. Je me précipite vers la pièce où nous recevons nos appels. Je ne prends même pas la peine de ramasser mes affaires, je cours en direction de cette salle et décroche le téléphone en souriant, essoufflée par ma petite course. « Maman.. Je suis tellement contente de d’entendre. » Dis-je en me passant la main dans les cheveux. « Oui Isalyne, moi aussi. Ecoute je n’ai pas beaucoup de temps devant moi mais je dois te dire quelque chose d’important. » Je continue à sourire mais au fond de moi je sens que cette conversation, qui il y a quelques minutes me réjouissait va devenir quelque chose de lourd pour moi. « Oui maman, je t’écoute.. » Je tente tant bien que mal de ne pas flancher au téléphone surtout avec ma mère. « C’est à propos des vacances. » C’est avec une vois lointaine, sans aucune émotion qu’elle continue. « Je sais que je t’avais promis que tu pouvais rentrer pour ces vacances.. Mais il y a un changement de programme. » Je baisse les yeux, regardant mes pieds, je ne sais pas pourquoi mais c’était à prévoir. « Mais maman.. » Dis-je en murmurant. Elle me coupe sans me laisser le temps de la supplier. « Je sais Isalyne, mais c’est comme ça. Tu iras chez ton oncle Davis. Il n’y a pas de discussion possible, je me suis arrangée avec lui. » Depuis cette conversation, je me suis promise quelque chose et je m’y tiens depuis aujourd’hui. Ne plus jamais attendre quelque chose de quelqu’un, ne compter que sur soit même, on ne risque pas d’être déçu.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(Amber Heard) Isalyne + Dans le langage des filles ça s’appelle un vent. Fais gaffe tu vas t’enrhumer !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Johnny Depp et Amber Heard - Rolling Stones show
» Amber Heard
» Amber Heard
» Amber Heard
» Trois garçons pour quatre filles...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DÉSIR GOURMAND :: GESTION DU PERSONNAGE :: Carte d'identité :: Bienvenue sur DG
-