AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Encore un matin (Isalyne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Encore un matin (Isalyne) Ven 22 Jan - 22:36

Encore un matin
Encore un jour, encore un où je ne vais pas aller travailler ce matin, encore un ou ma jambe me fait atrocement souffrir. Cette douleur qui commence à me paralysé presque l'ensemble du corps, ou bien alors c'est la fatigue car je n'arrive même plus a trouvé le sommeil depuis des mois maintenant. Sans mon travail je me sens vide, mort même. Pour quelle raison je me lève le matin maintenant ? Simplement pour me nourrir et quelques jours par semaine pour aller chez cette kinésithérapeute qui est censé me faire du bien et m'aider alors que c'est tout le contraire ? Je sais que je perds mon temps avec elle, deux mois et rien n'a changé, je me demande même si un jour je vais pouvoir retrouver ma vie d'avant. Je ne regrette pas mon geste, ni l'accident dans un sens puisque j'ai tout de même sauvé la vie d'un enfant, je m'en veux simplement de ne pas avoir fait assez attention. Comme tous les matins depuis trois mois maintenant je me réveil sans aucune envie, je me dirige automatiquement avec l'aide de mes béquilles vers ma cuisine où je prends seulement deux, trois biscuits en guise de petit déjeuner puis je termine dans la douche ou je suis obligé de rester assis par terre. Alors c'est ça ? Je suis réduit a être diminué comme ça toute ma vie ? Malgré tout je trouve la force de tout faire tout seul, ou presque puisque je ne peux plus conduire ma moto. Aujourd'hui donc et comme trois fois par semaine, j'ai donc rendez-vous pour ma rééducation, enfin si nous pouvons appeler ça comme ça. Il est dix-heure et je suis donc obligé de faire appel à un taxi pour me déposer. Arriver au cabinet, je patiente car ce n'est pas encore mon tour et je me demande bien ce qu'elle va encore me demander aujourd'hui, je sais que je devrais être plus gentil, moins froid, elle n'y ait pour rien, mais c'est plus fort que moi je n'arrive pas à faire autrement.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
administratrice de choc
avatar
▐ TON PSEUDO : (c) toxicheart
▐ J'AI POSTÉ : 691
▐ DOUBLE-COMPTES ? : Pas encore
▐ AVATAR : Amber HOT Heard

▐ CREDITS : avatar : tearsflight. gif : tumblr


▐ AGE : 26
▐ PROFESSION : Kinésithérapeute
▐ TU SQUATTES OU : à voir
▐ TU PRÉFÈRES QUOI ? : Les mecs, c'est mon truc
▐ SITUATION AMOUREUSE : Célibataire
▐ RÉPERTOIRE RPS : **

MessageSujet: Re: Encore un matin (Isalyne) Ven 22 Jan - 22:54


Encore une matinée où les patients rentrent dans ma salle d'exercice et en ressortent. C'est épuisant mine de rien, je dois regarder, garder, exercer une certaine pression sur le muscle ou alors l'os fragilisé de mon patient. Même si, ces temps-ci je suis un peu fatiguée de tout ça. J'aime mon métier plus que tout, j'ai déjà renoncé à un de mes rêves à cause d'une blessure, alors maintenant, j'aide à mon tour les autre à se remettre sur pieds le plus vite possible. Mais il faut dire aussi que je commence à être à bout d'un certain patient. Monsieur Hopkins, un jeune pompier blessé dans sa fonction. Je fais tout mon possible pour l'aider, mais je ne vois aucun résultat. Au début, j'étais douce et patiente avec lui mais rien à faire. Il n'est pas bavard, ne me dit pas si je lui fais mal ou non. Au fond, je ne sais pas si mes efforts vont servir à grand chose, si le patient lui même ne met pas du sien pour guérir correctement et surtout, bien. J'ai deux patients avant lui, qui contrairement à lui, respire la joie de vivre. Je sais et je peux le sentir que cette séance va être pénible pour lui, comme pour moi. Je sors de mon cabinet avec ma dernière patiente, et c'est à son tour. Je lui souris doucement, oui il faut que tu sois douce Isalyne, ne l'oublie pas. C'est ton patient ! « Monsieur Hopkins, c'est à vous. » Je me pousse légèrement pour le laisser passer avec ses béquilles. Je ferme la porte derrière nous et met un produit désinfectant sur mes mains. Frottant mes mains contre, je lui demande alors tout simplement tout en le regardant s'installer sur la table à torture. « Comment ça va depuis la dernière fois ? ». Je connais déjà sa réponse, mais bon, je tente tout de même.

_________________

I HATE YOU. DON'T LEAVE ME.
Alors j'enfile une veste et un verre de vodka et tant pis si j'empeste la trouille et le tabac. Je danse jusqu'à rire, la nuit la vie et moins pire. J'ai moins peur à vrai dire des vampires que de ton souvenir. Et on s'en fous de nos raisons la nuit se pose moins de question©️.mad love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Encore un matin (Isalyne) Ven 22 Jan - 23:17

Encore un matin
Je suis lassé, lassé de venir ici, lassé d'avoir mal, lassé de ne plus faire le boulot que j'aime. Je pense avoir une rage en moi, mais il m'est encore impossible à l'exprimer surtout dans cet état je pourrais facilement l'aggraver. J'arrive en avance et donc je dois attendre, finalement c'est pas un problème pour moi. J'observe ces femmes venues sûrement pour se musclé, elles ont toutes l'air joyeuse elles, et finalement je me retrouve le seul mec déprimé et jamais content. Il faut le dire, par moment je ne me supporte pas et je me demande même comment font les autres pour me supporter surtout depuis cet accident où je suis devenu encore plus irritable qu'avant. Je soupire lorsque je comprends que c'est à moi de passer entre les mains de la tortionnaire. « Monsieur Hopkins, c'est à vous. » Je dois être poli, je dois sourire au moins un minimum et j'affiche donc un sourire forcé sur mes lèvres. « Bonjour » je prends mes béquilles et me déplace aussi vite que possible dans la salle qu'elle referme aussitôt derrière elle. Ces béquilles je rêve de les jeter, mais pour le moment elles me sont bien utiles. Je les dépose à terre et me place là où je place chaque semaine. « Comment ça va depuis la dernière fois ? » Aussi mal qu'avant ? Non je peux pas dire ça, je dois être gentil et je le répète plusieurs fois dans ma tête, elle n'y est pour rien, elle est là pour m'aider et puis en plus elle n'est pas désagréable a regardé. « Toujours pareil. » Seulement ça ! Je me répète d'être poli, gentil, agréable et je lui réponds deux petits mots dans aucun sourire, sans aucune envie. Je soupire une nouvelle fois tout en fixant le sol avec un air des plus désespéré.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
administratrice de choc
avatar
▐ TON PSEUDO : (c) toxicheart
▐ J'AI POSTÉ : 691
▐ DOUBLE-COMPTES ? : Pas encore
▐ AVATAR : Amber HOT Heard

▐ CREDITS : avatar : tearsflight. gif : tumblr


▐ AGE : 26
▐ PROFESSION : Kinésithérapeute
▐ TU SQUATTES OU : à voir
▐ TU PRÉFÈRES QUOI ? : Les mecs, c'est mon truc
▐ SITUATION AMOUREUSE : Célibataire
▐ RÉPERTOIRE RPS : **

MessageSujet: Re: Encore un matin (Isalyne) Ven 22 Jan - 23:34


Je le regarde oser doucement mais sûrement ses béquilles par terre. Je connais cette sensation que rien ne va dans notre vie, que tout est tombé à l'eau en l'espace de quelques secondes. Que notre sort, et notre avenir ne dépend plus de nous, mais d'une tiers personne. Mais si il n'arrive pas à me faire confiance, nous avançerons pas, bien au contraire. Et c'est ce qu'il se passe aujourd'hui. J'ai beaucoup de résultats avec d'autres patients qui sont, eux, beaucoup plus blessés que lui. Mais seulement, eux, ils sont envie et me parle pour que je sache où situer spécialement mes soins sur chaques séances. Mais avec lui, c'est tout le contraire. Si je décroche un, bonjour et un au revoir, c'est déjà pas plus mal. Et aujourd'hui, c'est un miracle, il me répond quand je lui demande comment il se sent aujourd'hui. Je reste interdite face à lui quelques secondes et je décide de commencer alors les soins. Je le regarde doucement et lui demande alors, pour faciliter le tout. « Enlevez votre pantalon s'il vous plaît. » Non,c en 'est pas pour profiter de lui, même si je dois l'avouer. Il n'est pas mal du tout dans son genre, mais un peu trop renfermé pour moi. Je retourne derrière mon bureau pour attraper un élastique et m'attache pendant qu'il enlève tant bien que mal son pantalon. Je reviens vers lui pour poser mes mains sur son genoux. Je sais qu'elles sont assez froides, donc je m'excuse auprès de lui. « Ce n'est pas très agréable. » Je sens son regard, qu'il ne comprend pas ma remarque. Je le regarde alors dans les yeux pour lui expliquer. « Mes mains froides » Il me regarde avec son air très froid, mais aucune réponse. Je décide de laisser tomber et je prends mon tabouret pour me placer devant lui. Je prends de la crème chauffante, j'en mets juste un peu sur son genoux et commence à chauffer le muscle en douceur. Cela sert à rien d'y aller trop fort dès le début.

_________________

I HATE YOU. DON'T LEAVE ME.
Alors j'enfile une veste et un verre de vodka et tant pis si j'empeste la trouille et le tabac. Je danse jusqu'à rire, la nuit la vie et moins pire. J'ai moins peur à vrai dire des vampires que de ton souvenir. Et on s'en fous de nos raisons la nuit se pose moins de question©️.mad love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Encore un matin (Isalyne) Sam 23 Jan - 19:47

Encore un matin
Oui je fais des efforts, j'essaie du moins et franchement c'est pas simple tous les jours. Je pense sincèrement que cette haine au fond de moi est la cause de tous mes soucis, toutes mes difficultés. Je devrais peut-être consulter un psy finalement, mais je pense ne pas être encore prêt à faire ça. Je me déplace toujours à l'aide de mes béquilles qui, il faut le dire, sont devenus mes meilleures amies depuis deux mois maintenant. J'arrive dans la pièce et me dirige sur la table ou je m'assoit et ou je pose mes deux amies qui m'accompagnent partout. De son côté, Mademoiselle Duval fait ce qu'elle doit faire et moi pendant ce temps je me contente simplement de fixer le mur face à moi ou alors le sol. « Enlevez votre pantalon s'il vous plaît. » Je la regarde tout d'abord avec un air intrigué, me retrouver en boxer devant une jolie fille me gêne légèrement enfin surtout dans ces conditions là. Malgré tout je fais ce qu'elle me demande de faire et enlève tant bien que mal mon pantalon que je dépose à côté sur la chaise. Je suis à présent en boxer noir, moulant, devant une jeune est jolie fille qui m'agace malgré tout par moment. Elle s'approche de moi et commence à toucher ma jambe. « Ce n'est pas très agréable. » Je sens quelques-uns de mes muscles se contracté lorsqu'elle dépose ses deux mains froides sur moi. « Mes mains froides » Je la regarde sans rien dire, j'ai compris ce qu'elle voulait dire. J'aimerais bien lui dire deux trois mots, mais c'est comme si mes mots ne voulait pas sortir de ma bouche. Pour le moment ces gestes ne me font pas mal, je me contente simplement de fixer devant moi en essayant de penser à tout autre chose.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
administratrice de choc
avatar
▐ TON PSEUDO : (c) toxicheart
▐ J'AI POSTÉ : 691
▐ DOUBLE-COMPTES ? : Pas encore
▐ AVATAR : Amber HOT Heard

▐ CREDITS : avatar : tearsflight. gif : tumblr


▐ AGE : 26
▐ PROFESSION : Kinésithérapeute
▐ TU SQUATTES OU : à voir
▐ TU PRÉFÈRES QUOI ? : Les mecs, c'est mon truc
▐ SITUATION AMOUREUSE : Célibataire
▐ RÉPERTOIRE RPS : **

MessageSujet: Re: Encore un matin (Isalyne) Dim 24 Jan - 13:08


Je sais que cette séance va être longue pour lui, niveau physique et surtout mentalement mais elle va l'être autant pour moi. Je peux vous l'assurez, en temps normal, je parle beaucoup avec mes patients. Même si dans la vraie vie, c'est tout le contraire, je déteste parler, faire amis amis avec les autres. Mais quand cela concentre le travail, c'est totalement différent, je fais quelque chose que j'aime, quelque chose qui me rend heureuse. Et autant dire, qu'il n'y a pas grand chose en ce moment qui a cet effet sur moi. Alors oui, je peux comprendre la détresse de mon patient, son découragement, sa peine, mais ce n'est pas comme ça qu'il va réussir à marcher sur ses deux pieds, et surtout, à reprendre son travail. Etre pompier. Mais à quoi bon lui dire, et surtout, comment entamer une conversation des plus basique avec lui. Il me répond avec un simple oui ou non. Alors je décide de faire seulement mes soins et puis c'est tout. Un jour où l'autre, il va en avoir marre de ne rien dire, d'avoir mal en silence et s’apitoyer sur son sort. Je sens une petite gêne apparaître en lui quand je lui demande de se mettre en boxer, en même temps. Il a l'habitude avec moi, je ne peux pas toucher son genoux, le manipuler sur son pantalon. Il est donc préférable d'avoir un accès libre à sa peau, à ses muscles. Je le laisse donc se déshabiller et commence à toucher le muscle pour sentir si ce dernier commence à cicatriser correctement ou alors, pas du tout. Je tourne légèrement la tête, respirant doucement pour positionner mes doigts correctement sur les muscles en question. Ce que je dois déchirer encore et encore pour qu'ils se reforment plus solides. Je sais que c'est une période, une étape des plus douloureuses, mais je suis obligée de lui faire cela. J'appuie donc mes deux pouces sur les muscles qui commencent à cicatriser pour les étirer, encore et encore. Cela fait un mal de chien, et je peux le ressentir quand il commence à tendre sa jambe. Cette fois-ci, je ne m'excuse pas. Ah quoi bon ? Pour n'avoir aucune réponse ? Je continue donc mon processus sans rien dire, m'acharnant sur ses muscles encore et encore. Je décide tout de même de descendre mes mains pour lui laisse quelques minutes de répit.

_________________

I HATE YOU. DON'T LEAVE ME.
Alors j'enfile une veste et un verre de vodka et tant pis si j'empeste la trouille et le tabac. Je danse jusqu'à rire, la nuit la vie et moins pire. J'ai moins peur à vrai dire des vampires que de ton souvenir. Et on s'en fous de nos raisons la nuit se pose moins de question©️.mad love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Encore un matin (Isalyne) Lun 25 Jan - 18:14

Encore un matin
Cette sensation est bizarre, c'est bien la première fois que je ressens une aussi forte douleur. Je ne sais pas réellement de quoi je souffre, puisque pour dire vrai, j'ai pas écouté les médecins, j'étais tellement mal de ne plus pouvoir faire mon boulot pendant un moment que j'ai écouté personne. Je suis seul pour assumer mon quotidien, hors de question pour moi d'être aidé que ce soit pour la toilette ou pour me déplacer, sauf bien sûre pour venir jusque ici puisque c'est tout de même assez loin. Depuis mon opération je me bourre de cachet, d'anti douleur, mais rien y fait j'ai toujours aussi mal. Est-ce que ma douleur est seulement dû au fait que je ne me laisse pas faire par la demoiselle qui me masse ? Est-ce que si j'étais plus … Souple, plus gentil, tout irais mieux ? Peut-être que je devais mettre du mien pour faire avancer tout ça. J'ai l'impression de vivre un cauchemar, un enfer plutôt, personne est capable de me remettre sur pied, personne ne me soulage depuis maintenant deux mois et bientôt trois. Je suis en sous-vêtements devant la demoiselle qui dépose ses deux mains sur ma jambe et commence son travail, je ne regarde même pas, je me contente de fixer le mur face à moi. Ses gestes sont douloureux, mais je ne dis rien, j'essaie de souffrir en silence, jusqu'au moment où j'explose, je lâche tout. « Stop ! » Je la laisse retirée ses mains puis attrape mon jean posé à côté. « Je peux plus ! Ça sert à rien, j'arriverais jamais, je suis bon a rien et j'ai tout perdu, vous perdez votre temps avec moi. » J'essaie avec beaucoup de difficultés de remettre mon pantalon pour m'enfuir très loin d'ici, mais avec des béquilles c'est plutôt compliqué.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
administratrice de choc
avatar
▐ TON PSEUDO : (c) toxicheart
▐ J'AI POSTÉ : 691
▐ DOUBLE-COMPTES ? : Pas encore
▐ AVATAR : Amber HOT Heard

▐ CREDITS : avatar : tearsflight. gif : tumblr


▐ AGE : 26
▐ PROFESSION : Kinésithérapeute
▐ TU SQUATTES OU : à voir
▐ TU PRÉFÈRES QUOI ? : Les mecs, c'est mon truc
▐ SITUATION AMOUREUSE : Célibataire
▐ RÉPERTOIRE RPS : **

MessageSujet: Re: Encore un matin (Isalyne) Ven 29 Jan - 0:26


Je passe de longues minutes à toucher, à détruire avec mes pouces les articulations pour une meilleure cicatrications. Oui, on se dit qu'il faut pas faire ça, mais si. Cela va rendre la guérison, certes, beaucoup plus douloureuse mais surtout les muscles, les articulations plus résistances. C'est comme cela que j'ai appris, je ne suis pas kiné pour rien après tout. Je connais mon métier, je sais que cela peut faire un mal de chien, mais après tout, si il aime vraiment son métier plus que tout. Il va devoir serrer les dents et se taire face à moi. Je suis concentrée, le regard posé méthodiquement sur son genoux, quand je sens qu'il envoie tout en l'air. Il commence vraiment à s'énerver, et moi par la même occasion. Je retire donc mes mains de son genoux, et je le regarde attraper son pantalon qui se trouve juste à côté de lui. Il m'avoue alors qu'il n'y arrivera jamais, qu'il n'est qu'un simple bon à rien. Que je perds mon temps avec lui. Je le regarde sans rien dire, je me recule même pour le laisser un peu de place pour qu'il finisse son petit cirque face à moi. Ce n'est pas comme si c'était la première fois qu'il me faisait le coup, mais avant, je n'avais tout simplement rien dis. Peut être trop surprise par son éclat de colère. Mais aujourd'hui, c'est totalement différent, je m'attendais à ce qu'il réagisse comme ça. Je croise les bras contre ma poitrine, et je lui barre la route, lui prenant par la même occasion ses béquilles. Je lui parle avec un calme olympien, mais qui cache mon énervement contre lui. « Votre petite crise est terminée, je peux en placer une ? » Je peux voir de l'étonnement sur son visage, et c'est tant mieux. Je continue donc. « Vous pensez être le seule dans cette situation peut être ? Le seul à souffrir d'une blessure vous privant de faire ce qui compte le plus dans votre vie ? Eh bien non, j'en vois tout les jours dans mon cabinet. Mais vous savez la différence entre eux et vous Monsieur Hopkins ? » je l'interroge du regard, mais aucune réponse. « Le courage. Vous voulez guérir en un claquement de doigt ? Je suis désolée de vous décevoir, mais ce n'est pas possible ou sinon je ne suis pas faîte pour vous. » Ma voix devient de plus en plus cassante envers lui.

_________________

I HATE YOU. DON'T LEAVE ME.
Alors j'enfile une veste et un verre de vodka et tant pis si j'empeste la trouille et le tabac. Je danse jusqu'à rire, la nuit la vie et moins pire. J'ai moins peur à vrai dire des vampires que de ton souvenir. Et on s'en fous de nos raisons la nuit se pose moins de question©️.mad love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Encore un matin (Isalyne) Lun 1 Fév - 17:43

Encore un matin
Je sature c'est trop pour moi, je n'arrive pas à aller de l'avant et en plus de ça au lieu de me faire du bien je constate simplement qu'elle me fait mal plus qu'autre chose. C'est pas de sa faute je le sais et je ne devrais même pas m'énerver comme ça sur elle et pourtant c'est bien ce que je fais. J'ai envie de me mettre des baffes tant je me déteste d'être comme ça, je tourne trop en rond en ce moment et j'ai très souvent les nerfs à fleur de peau. Dans mon élan de colère je récupère mon jean et m'habille tant bien que mal pour ensuite essayer de me lever et récupérer mes béquilles pour partir, sauf que … La demoiselle les récupère. « Votre petite crise est terminée, je peux en placer une ? » Non mais pour qui elle se prends là ? Pour ma mère ? « Vous pensez être le seule dans cette situation peut être ? Le seul à souffrir d'une blessure vous privant de faire ce qui compte le plus dans votre vie ? Eh bien non, j'en vois tout les jours dans mon cabinet. Mais vous savez la différence entre eux et vous Monsieur Hopkins ? » Elle me surprend, je sais qu'elle n'a pas tort elle a même totalement raison et pourtant c'est au dessus de mes moyens de l'admettre fierté oblige je pense. Je décide de ne pas répondre, je me sens bien trop mal à l'aise. « Le courage. Vous voulez guérir en un claquement de doigt ? Je suis désolée de vous décevoir, mais ce n'est pas possible ou sinon je ne suis pas faîte pour vous. » Je décide de me reposer à l'endroit où j'étais, j'ai l'impression d'être un enfant qui viens de se faire gronder après une grosse bêtise. Qu'est-ce que je dois faire maintenant ? Je me sens totalement ridicule. « Je crois que j'ai plus la force de me battre. » Je ne la regarde pas dans les yeux, j'évite son regard. Je soupire tout en fixant le sol. « Je suis désolé. » Dis-je tout bas, vraiment tout bas et tout honteux par la même occasion.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
administratrice de choc
avatar
▐ TON PSEUDO : (c) toxicheart
▐ J'AI POSTÉ : 691
▐ DOUBLE-COMPTES ? : Pas encore
▐ AVATAR : Amber HOT Heard

▐ CREDITS : avatar : tearsflight. gif : tumblr


▐ AGE : 26
▐ PROFESSION : Kinésithérapeute
▐ TU SQUATTES OU : à voir
▐ TU PRÉFÈRES QUOI ? : Les mecs, c'est mon truc
▐ SITUATION AMOUREUSE : Célibataire
▐ RÉPERTOIRE RPS : **

MessageSujet: Re: Encore un matin (Isalyne) Ven 12 Fév - 15:43


Surpris ? Oui, c'est bien le mot que je peux utiliser en regardant ce dernier qui se trouve en face de moi. Il est totalement surpris par ma réaction, mais il ne fallait pas me pousser trop loin non plus. Il était désagréable depuis le début de nos séances, ne m'adressait la parole que pour me dire un simple oui, ou un simple non. Cela n'aide en rien la guérison et surtout, son mauvais caractère. Je le regarde se remettre à sa place, la tête baissée et m'avoue doucement, très doucement. Mais je tends l'oreille pour l'entendre, il m'avoue alors qu'il n'a peut être plus la force de se battre, tout simplement. Il soupire une nouvelle fois et s'excuse enfin. Je reste interdite face à ses excuses et souris légèrement, je m'assieds à côté de lui, laissant tout de même un espace entre nous et lui réponds alors calmement cette fois-ci. « Je peux vous comprendre, et plus que personne d'autre. Votre métier est très important à vos yeux ça se voit. » Je me passe la main dans les cheveux, repensant à quelques années en arrières, juste avant ma blessures. Je secoue doucement la tête, chassant ses mauvais souvenirs de ma tête et me focalisant sur mon patient. « Si votre métier est votre raison de vivre, comme je le pense. Il suffit de me faire confiance et de faire ce que je vous demande. » Je me relève une nouvelle fois et contourne mon bureau pour prendre un papier. « Mais si a confiance et l'envie ne font pas partie de vous, je vous conseille de voir un de mes confrère. » Je reviens vers lui, je lui laisse le choix après tout. Je ne peux pas me battre pour lui. « Si vous décidez de prendre la porte maintenant, sans finir notre séance. Je ne serai plus votre kinésithérapeute, si vous décidez de rester. Je ferai avec vous, et non toute seule, les efforts qu'il faut pour vous remettre sur pieds. »

_________________

I HATE YOU. DON'T LEAVE ME.
Alors j'enfile une veste et un verre de vodka et tant pis si j'empeste la trouille et le tabac. Je danse jusqu'à rire, la nuit la vie et moins pire. J'ai moins peur à vrai dire des vampires que de ton souvenir. Et on s'en fous de nos raisons la nuit se pose moins de question©️.mad love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Encore un matin (Isalyne)

Revenir en haut Aller en bas
 

Encore un matin (Isalyne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Côte des Deux Amants, le matin, avec Annie et Danver
» Matin en Caroline du Sud
» Comment prendre des photos du soleil le matin ?
» SANS SOUCI EST MORT CE MATIN
» Matin calin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DÉSIR GOURMAND :: Corbeille RP
-